Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
Beaumont Triathlon

Beaumont Triathlon

Menu
Triathlon de Dijon - 4 juillet 2010

Triathlon de Dijon - 4 juillet 2010

Voici un petit compte rendu du tri de Dijon, pour ceux qui comme Catherine demande des nouvelles, et comme Denis qui nous a encouragé avant le départ (et oui mais je ne l'ai vu sms qu'au retour mais ça fait toujours plaisir, merci Denis).
Un super week end très bien organisé par yann que nous ne remericierons jamais trop... un super gite, des supers copains...que demander de mieux? Des perfs, bah ça vous demanderez à Yannick! Allez je fais mon rapport : 
 
-super natation en moins d'une heure 59''40 (mieux que troyes)
 
-super vélo 3'03''54 (idem troyes) compte tenu du denivelé (1000 positif et 1000 negatif) et comme tout le monde sait je suis nulle en montée  et j'ai peur en descente !!! Bon j'ai encore eu mes coups de calgons, ces malaises qui ne semblent plus vouloir me quitter et que je dois gérer au détriment de ma vitesse mais j'avais prévu mes medicaments cette fois! le début du dopage....
 
-et là la cata....la course à pieds 2'05'58 soit 10 minutes de plus que l'année dernière alors que tout le monde sait que cette année j'ai tout misé sur l'entrainement en course...une horreur, aucune sensation et meme pas Pepponne pour m'accompagner! Nico a bien fait 5 km avec moi malgré une remontrance de l'arbitre, une dame sur son vélo m'accompagne bien pendant 40 minutes (et oui j'ai un fan club!!! je ne sais pas pourquoi, elle a sans doute eu pitité de moi), elle se fait aussi engueuler par l'arbitre mais ne se découragera pas et continuera à m'accompagner jusqu'à la fin après s'être debarassée de lui!!!
mais le miracle n'aura pas lieu, pas jambes....et c'était tout plat!
 
Résultat : 6'14''48 soit 10 minutes de + que l'année dernière...devinez où? Trop dégoutée quand je repense à mes seances d'entrainement de course l'hiver dans le froid et le manque de motivation, quand je repense à ces séances de vma où mes temps étaient  meilleurs que l'année dernière, à la course de Mery 12 km avec dénivelé en 1h....a quoi tout cela a t'il servi?
 
Heureusement tout ce que je retiendrai c'est ce plaisir d'être avec tout le monde, et ça, ça vallait le coup...
Céline

Bon allez je m’y colle car si on ne lit que le CR de Céline on va finir avec le moral dans les chaussettes… ;-)

Donc ce WE il y avait les championnats de France de triathlon sprint et LD à Dijon.

Beaumont Triathlon y était convenablement représenté avec Sophie et Nicolas sur le Sprint, Céline, Gilles, Fred Dien et moi-même sur le LD (format 3/81/20) ; était du déplacement également Oliver Moity de l’Astre Creillois qui nous a fait l’honneur pour l’occasion de porter les nouvelles couleurs du club de l’astre creillois, qui sont … noir et rouge…. (z'ont toujours été jaloux de nos couleurs de toute façon... ;-))

Par ailleurs, nous accompagnaient Yann (empêché de course au dernier moment suite à une chute à vélo la semaine précédent)et son épouse Delphine, Mme Dien et mes parents venus pour l’occasion (et malgré le fait d’avoir déjà rencontré Denis P en course…. !! quelle pugnacité !!)

Compte tenu du nombre, nous avions décidé de prendre un gîte pour nous tous, opération réalisée de main de maître par Yann et Delphine qui nous ont déniché un vaste et superbe corps de  ferme entièrement rénové (et avec quel goût !!) à 15’ du départ, classé gîte de France : que du bonheur !! et une adresse à retenir assurément….

·         En ce qui concerne la course, vous trouverez tous les résultats ici : http://www.dijontriathlon.com/

·         Quant aux photos de course, pour peu qu’en plus des 10 000 shoot réalisés par Yann vous en ayez encore besoin, elles sont disponibles ici : http://daniel.reboul.perso.sfr.fr/construc.htm

·         Enfin, le descriptif du parcours, notamment le profil vélo, est disponible ici : http://triathlon-de-dijon.onlinetri.com/index.php?page_id=14099

Pour ma part, je me contenterai du LD car c’est toujours difficile de s’exprimer au nom des autres ; charge à Sophie et Nicolas de nous pondre un truc sur le sprint…

La natation

Le départ est donné par vagues toutes les 2 minutes : les élites (H/F) puis les masters (dont était Gilles il me semble), les groupes d’âges hommes (dont nous étions avec Olivier) puis femmes, et enfin la catégorie Open (dont étaient Céline et Fred)

Ce système a un avantage c’est que ça limite le nombre de claques au départ et un défaut, c’est qu’on rattrape les attardés du groupe précédent à mi parcours…

Le parcours est constitué d’une boucle de 1500m à faire deux fois avec sortie à l’australienne au milieu ; l’orientation est grandement facilitée par le fait que le parcours est non pas constitué de bouées, mais d’alignements de bateau (des optimiste) positionnés tous les 150m environ.

Ma seule pensée pendant le parcours sera d’essayer d’appliquer la consigne de Nico donnée juste avant le départ : allonge les bras !!

Une fois passée l’asphyxie du départ et l’énervement des 10 baffes reçues, des coups de pieds etc. je me suis donc concentrée sur mon allonge à la place de la fréquence, sans arriver cependant à un sentiment de confort respiratoire : impossible de passer à une natation à 3 temps !! une respiration tous les deux temps et c’était déjà le début de l’asphyxie !! j’imagine que ma sinusite et mon nez bouché n’ont pas aidé, mais quand même, c’est pénible…

Bref je sors de l’eau+transition en 55’ (199ème place), ce qui est en dessous de mes possibilités, mais bon… pas de quoi se plaindre non plus…

Pour la transition, je tentais pour la première fois les chaussures accrochées aux pédales avec le petit élastique et tout et tout, comme les pros : baf, ça le fait pas mal… ça se fait plutôt bien, à condition de bien prendre son temps pour attacher ses chaussures une fois parti sur le parcours…. En tout cas, pour les transitions éclair c’est top…

Le vélo

Avec Olivier nous avions reconnus le parcours vélo en voiture la veille ; prenant appui sur son expérience j’ai donc appliqué à la lettre ses consignes de course quant au choix des braquets etc.

En effet, le parcours est particulièrement sélectif avec dés le début une grande boucle constituée de deux côtes avec des passages à 15% puis du faux plat exposé au vent, avant de redescendre sur la piste cyclable le long du canal. Là, on est sur le même parcours que l’an passé, c'est-à-dire une boucle constituée d’une première moitié tout en côte (avec encore des passages à 15%) avant une longue descente sur la seconde moitié, dans laquelle il ne faut pas se relâcher compte tenu de virages rendus dangereux par la vitesse. S’ensuit un passage de 10 Km en faux plat, retour au lac Kir, puis c’est reparti pour la seconde boucle….

Je tourne le parcours en 1h31 (ce qui me permet de gagner 62 places par rapport à la natation), en ayant quand même le sentiment d’avoir du pas mal donné dans les côtes : y a pas à dire, les vélos de tri, quand il y a du pourcentage, c’est quand même pas le top ; dans la descente en revanche…

Surtout, la grande surprise c’est d’avoir réussi à revenir sur quelques élites femmes et de ne pas m’être fait doubler par Olivier, qui est quand même un habitué des meilleurs temps vélos compte tenu de son passé cycliste.

Au départ de la seconde boucle, je perds mon bidon de cadre tout neuf (un bidon profilé machin chose) et j’ai décidé de ne pas en faire cadeau aux oiseaux, non mais !! : je suis donc retourné en AR pour le récupérer… ; en revanche quand par un mouvement incontrôlé j’ai fait voler la paille de mon bidon avant, j’ai décidé de ne pas m’arrêter, tant pis…

La CAP

Effectuée plus lentement que la première, la transition me permet de repartir sur un bon rythme en CAP ; je ne suis malheureusement arrivé qu’au quart du parcours CAP quand j’entends l’arrivée des premiers … ça file quand même un coup au moral… . Ce sera avec mon premier collier (soit à 10 Km) que les sensations commenceront à arriver et que je pourrais commencer à relancer franchement ; jusque là, je me sens lourd, incapable de lever les jambes et peinant à me projeter dans mes images positives, bien loin des sensations de Vendôme il n’y a pourtant qu’un mois !! La CAP se déroulera ainsi, au contact du public, sur un parcours facile mais super chaud où j’ai du m’arrêter à tous les ravitaillements pour prendre 4 verres à chaque fois : un d’eau sur la tête, un d’eau et deux de Coca à boire… impossible d’avancer autrement !!

C’est donc en 1h37 que je bouclerai ces 20 Km, en ayant quand même eu la chance de pouvoir croiser Olivier très souvent et qui ne manquait jamais de m’encourager, les copains, mes parents et mes filles (que je n’ai pas pu résister à embrasser tellement leur présence et leurs encouragements me faisaient chaud au cœur) plusieurs fois à chaque tour et enfin Céline qui m’a beaucoup impressionné sur le parcours vélo et Fred que j’ai trouvé très fatigué, à tel point qu’il ne répondait même plus à mes encouragements !!

Epilogue

Après la course, nous devions tous retourner à Paris rapidement et du coup nous n’avons pas pris le temps de la bière !! Quel dommage, mais quel dommage !! j’en connais un paquet à qui ça n’aurait pas été, j’vous l’dit !!
Pendant que Nicolas m'aidait à gérer mes crampes, j'ai découvert que Gilles avaient du abondonner, la faute à une sciatique ou une mauvaise bête du même goût... ; j'étais déçu pour lui, parce que Dijon c'est bien, mais venir jusque là pour ne pas finir c'est les boules quand même...

Pour ma part il ne s’agissait pas de l’objectif de la saison mais d’une prépa pour Roth… n’empêche, c’est peut être pas l’idéal car c’est pas exactement le genre de parcours où on perf !!

A bientôt donc et merci encore à Yann, Delphine pour leur super organisation et leur présence rassurante sur le parcours, Olivier pour ses conseils éclairés, Gilles pour la logistique vélo (à l'aller et au retour), Nicolas pour ses encouragements et le coaching natation sur la ligne de départ (il est jamais trop tard pour bien faire ;-)) Céline pour son punch ravageur et Fred et sa femme pour leur gentillesse.... Le triathlon ? que du bonheur j'vous dit :-))

Yannick

Donc , je m'y colle sur le parcours sprint.....
  • Arrivée un peu speed avec la famille Lamarque....Mais sophie et moi avons quand même le temps pour quelques photos et de prendre nos marques...
  • Pour la natation , eau à 23 °, je choisis l'option mallot de bain et Sohpie la combi.....
  • Il y a deux vagues, je suis dans la vague open (mais je porte les couleurs de beaumont quand même)
  • Sophie part dans la première et moi 5 minutes plus tard...en tête je me fais vite rattrapé par un mec donc je décide de prendre sa vague....Pour une fois je me fais super plaisir même si je sais que je ne vais pas vite....
  • je sors 2ème de ma vague donc en étant passé sur quelques "lents" de la première vague....j'espère que je ne suis pas passé sur Sophie...11m 48 33ème temps première vague comprise et Sophie 17m47
  • Puis le vélo mon plus gros point faible....car j'ai en plein d'autres !!!!!! Je n'ai pas trop la pèche, même l'impression de ne pas être assez dans le rouge....mais la chute de Yann et mes 2 pédales cassées à Enghien m'ont bien refroidi !!!!
  • résultats 44m01 pour 21 kms donc très décevant et 45m 54 pour Sophie qui fait donc un bon vélo sur un parcours avec une belle bosse....j'ai trouvé le parcours dûr mais surtout peu roulant, des faux plats et des pistes cyclables chargées et étroites.
  • En partant pour la course, j'entends que le champion handisport est en train d'arriver !!!!! Et là assez dûr , très chaud, déjà un peu démotivé car je sais déjà que je ne vise plus une place ou une bonne perf!!!! je chute même en me prenant les pieds dans le sol....mais ce n'est pas possible de courir tranquillement sur un sprint je dois le finir en courant vite !!!!
  • Vers l'arrivée Yann fait un bout avec moi et je franchis la ligne dans la douleur .
  • 20m34 pour moi et 22m51 pour Sophie
  • Résultats Nicolas 1h18 94ème et Sophie 1h30 219ème et 5ème VF

Comme ma femme , je suis très déçu car c'était mon objectif de la saison mais très content de week end avec amis, barbecues, match de foot et apéros!!!!! merci encore à Yann et bravo à tous

Nico