Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
Beaumont Triathlon

Beaumont Triathlon

Menu
Compte-rendu Roth by Alain

Compte-rendu Roth by Alain

Attention certaine faute d’orthographe risque de perturbé les âmes les plus intellectuellement sensible a vos risque et péril.

A mon tour de vous narrer mes aventures.

Alors mon aventure commence il y a 3 ans de sa quand Luc préparer embrun je lui est dit que jamais je  ne ferais d’ ironman de ma vie trop dure, trop contraignent, trop dément comme distance.

Il ma répondu sérieusement qu’il avais confiance en moi que je pouvait le faire avec un bon entrainement.

J’ aurait préféré qu’il me conforte dans mes dire mais non et je peut vous garantir que entre Luc et moi le terme de frère et faible sil il me dit quand sautent du 3 éme étage je ne risque rien je saute sans problème ce qui arriva pour l’ironman.

Je pensé faire l’ironman après deux ou trois ans de licence mais quand j’ai su qu’il y avais huit candidat pour le soit disant plus facile ironman du monde j’ai tout de suite sauté sur l’occasion même si s’est ma première année.

Donc s’est avec tous le soutien de la famille et du club s’est a dire deux personnes mon petit frère et mon papa que je me suis lancé se défit mes premier 3km8 de natation mes premier 180km de vélo et mon premier marathon et pour conclure mon premier ironman mais sa vous vous en doutiez.

Je me suis plus entrainé en courses a pied que je n’ai nagé et roulé.

Le teste en natation se fut Vendôme et sa a passé et pour le vélo je n’est jamais dépasse plus de 100 km dans mon entrainement donc gros point d’interrogation pour Roth mais je suis confient avec un mental de judoka.

Je par donc à Roth sans mettre sur-entrainé et par respect de tous se qui se sont entrainé comme des malades je dirais que j’étais limite en sous–entrainement en sachant que je partait pas pour gagner la course je peut me permettre se type de réflexion pour mes compètes de judo. Donc j’y vais cool pour le faire en 15h ce qui est largement faisable.

La natation s’est faite comme a Vendôme tout le monde devant et personne derrière ou presque comme convenu donc.

2h10 pour faire 3km8 il y a pas le feu au lac je le ferais  en 1h47.

Anecdote de course, je nagé tellement vite qu’il y avais un vieux couple de 70 ans qui ma suivit sur 1 km sur un rythme que vous vous doutés biens à cet age avancé il ne risqué pas la crise cardiaque s’ étais comment vous dire, s’ étais complètement démoralisant .

et il y a eu aussi au moment de passé sous le dernier pont pour sortir de l’eau je ne voyait pas ou il fallait allé donc je m’arrête de barboter et la je me fait hurlé dessus par les milliers de supporteurs massé sur le pont pour que je reprenne mon crawl coulé je n’est pas insisté.

Pour le vélo je ne pensé pas que le parcourt allé être aussi vallonné et roulent  8h pour faire 180km s’est largement faisable et je le ferait en 7h05 à 25mn du temps éliminatoire.

Beaucoup de souvenir inoubliable sur mon premier tour avec partout s’est allemand déchainé je vous assure que se sont bien des supporteurs et non des spectateurs.

Pour mon deuxième tour la circulation à étais réouverte pour le monde au SOLAR est biens plus un pèlerin on remballe circuler il y a plus rien a voir.

Je me fait un compagnon de route Nicolas ont aura roulé a la même allure  et on fera le début du marathon ensemble.

Il me dit qu’il faut faire 90 bornes à 22km/h de moyenne pour passé se qui va me rassuré parce que au 140eme km gros coup de fatigue qui dura 10km et puis la forme reviendra ouf !!!.

Pour le marathon se sera mi-figue mi-raisin les 10 premiers km je les faits en courent avec de très bonne sensation aucune courbature à la transition vélo-cap.

Les 10 autre km je les ferais en courent sur 2km et en marchant sur 1 km pour cause de problème de digestion qui non rien a voir avec ceux de Brahim Hervé Cyrilc et Patrick mais qui sera quand même handicapant.

Le 30eme se feras en marchant pour cause de monté interminable jusqu’au demi tour je m’interdit de courir pour évité de perdre beaucoup d’énergie.

Les 12 dernier km je les ferait en courent le « pied » plus de problème de digestion je me sent super bien aucune douleur arrivé dans le mini stade remplis à ras bord de supporter exceptionnel et en plus il y a mon pti’ fréro qui se fraie un passage pour pouvoir nous taper dans la main scène qui a était immortalisé super finish.