Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
Beaumont Triathlon

Beaumont Triathlon

Menu
Triathlon de Dijon - 5 juillet 2009

Triathlon de Dijon - 5 juillet 2009

Ce WE nous étions trois (Denis, Frédéric et moi) au Tri MD de Dijon : compte rendu…

Les résultats

Le temps du 1er  3h53'53.00 (ZEEBROEK AXEL)

Le temps du dernier : 6h58'32.00 (309ème)

Nombre de classés : 309

Mes résultats : 84ème 4h55'47.00

Le parcours

Natation : 2 tours de 1 500m avec une sortie à l’Australienne entre les deux tours, un départ dans l’eau.

Vélo : 85 Km en deux boucles de 40 Km plus une liaison de 5, roulant au début (sur piste cyclable), puis une longue montée jusqu’au plateau (avec un passage à 10%) avant une très longue descente qui ramène sur le lac.

CAP : 20 Km tout autour de la base de loisirs, en deux boucles constituées chacune de 4 AR en étoiles.

 

Le Compte rendu

C’est sous une chaleur orageuse qui laisse craindre le pire, et après un court briefing, que le départ est donné dans l’eau par un speaker dans un bateau. Le temps que je comprenne que c’est parti et le banc de piranhas est déjà bien élancé.

La natation

La partie natation se révèle très agréable et le départ en ligne permet d’éviter la traditionnelle distribution de claques, ce qui n’est pas sans me déplaire. En revanche, il faut vraiment faire attention aux écarts d’orientation, car il y a de gros banc d’algues au milieu du lac qui m’engluent littéralement. Après avoir trouvé mon rythme (mais impossible de nager sur 3 temps…) je trouve de bonnes sensations de glisse à partir de la seconde partie ; un peu tard cependant.

Le vélo

Une première partie très roulante de 20 Km avant d’attaquer la difficulté du parcours, sur 5/6 Km une forte monté (passage à 10%) avec le public massé sur les bords de la route : on se serait cru sur une étape du tour de France !!

Moi qui n’avais pas étudié le parcours avant de partir, je me demandais vraiment quand ça allait cesser de monter !! un long faux plat qui suit et c’est parti pour une longue descente que j’estime à au moins 10 Km (attention aux virages quand mêmes…) : que du bonheur et qui paradoxalement permet de plus taper dans la montée compte tenu de la récupération qu’elle permet. Je pose le vélo en 2h28’ (40ème temps) sans avoir le sentiment d’avoir tapé dedans.

La course à pied

Pour la première fois je prends le temps de mettre des chaussettes : quel bonheur !!, après un départ prudent, j’accélère tranquillement mais la chaleur est écrasante, lourde, orageuse par moment ; je sens que la clé c’est l’hydratation et n’hésite pas à m’arrêter à tous les ravitaillements où je prends systématiquement 4 verres d’eau (dont 2 pour m’arroser la tête) ; je marque franchement le pas à la fin de la première boucle mais j’ai la chance de me faire ramasser par Denis qui entame sa CAP en tenant manifestement la grande forme. Je m’accroche à ses baskets pendant un bon kilomètre et il imprime un bon rythme, ce qui me permet de me relancer ; une nouvelle faiblesse mais l’arrivée se profile et c’est en serrant les dents que je franchi la ligne, sous le soleil enfin présent.

Epilogue

Un ravitaillement copieux à l’arrivée permet de bien se requinquer avant, comme d’habitude, d’aller se piquer un petit somme dans l’herbe de parc à vélo ; Frédéric, puis Denis arrive, tous les deux content, surtout Denis qui me dit en avoir encore sous la semelle après la CAP (mais comment il fait ?)…

Au final donc un tri super sympa, avec un public généreux et un parcours bien pensé, équilibré, qui avantagera plutôt les montagnards que les rouleurs… ; les accompagnants ne sont pas en reste car la base de loisirs se révèle très accueillante et recèle de tas d’endroits bucoliques à souhait pour y passer la journée en famille et y encourager au passage Papa ou Maman…

Yannick LAMARQUE

 

Arrivée à Dijon le Samedi en début d'après-midi puis repos à l'hôtel avant de rejoindre Fred, Sébastien son pote et leurs épouses respectives (Céline et Monique) ma femme n'a pas pu venir car elle avait du ménage et de la lessive à faire à la maison.......! ! !

Repas de pâtes tous ensemble, sympa, les filles sont heureuses également car elles verront de beaux mâles toute la journée du lendemain !

Gros Dodo puis arrive le Jour J.

Départ 10 h pour 3km de natation que je boucle en 1h02 (encore merci Nico de tes bons conseils) je mets 18mn de moins qu'à Troyes, et je sors plus frais !

5mn de transition trankil puis c'est parti pour 86 km de vélo sur un "SUPER PARCOURS" je me suis régalé sans taper dedans en prévisison de la càp. 2 boucles avec plats, faux-plats, belles bosses et superbe descente.

Génial !

Je boucle tout ça en 2h52 puis de nouveau 5 mn de transition trankilou car c'est là le moment que je redoute le plus suite aux crampes répétitives.........! !

Mais tout va bien je n'ai aucune douleur, je pars et je me sens bien (attention de ne pas tomber dans l'euphorie), je retrouve Yannick qui a un coup de "pas bien" et qui est sur sa 2è boucle, on fait un bout ensemble il se requinque et moi je me remets "en-dessous" toujours la peur de ces satanées crampes, mais tout va bien je gère bien tout ça pour finir les 2,5 derniers kms en allongeant la foulée et boucler les 20 bornes en 1h47 avec la sensation d'en avoir encore sous la semelle.....

Le bonheur !

Total 5h52 soit 45mn de moins qu'à Troyes, ça fait du bien au moral......! ! !

A l'arrivée je retrouve Yannick, Sophie et bébé, Fred et son pote Sébastien (futur adhérent du club), Céline et Monique tout le monde heureux......!

- Yannick -----  4h55

- Sébastien --  5h13

- Fred ----------- 5h32  

- Denis --------- 5h52

Retour à Paris après passage au kiné.

 

Denis P