Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
Beaumont Triathlon

Beaumont Triathlon

Menu
2017-07-16 Tri M Val de Gray

2017-07-16 Tri M Val de Gray

Bonjour à tous.
Voici le compte-rendu de Rénald au tri M de Val Gray. Bravo et merci Rénald.

 

Rénald Levaillant

« Préparation : Nous sommes à 4 jours de mon objectif de l’année 2017, ce fameux triathlon M que j’ai bien eu du mal à terminer l’an dernier. Il faisait chaud, j’étais parti sans manger, sans combi. Pour ces 2 derniers, je ne ferai pas l’erreur par contre le temps s’annonce encore chaud. Enghein courant Juin pour la même distance m’a rassuré, j’ai mis 2h58. mon but pour ce Gray, bien sûr moins de 3h32 temps de l’an dernier, mais me rapprocher au mieux des 3h00.

Natation : Nous arrivons sur le site avec ma femme, mes filles et ma belle-mère, il fait de plus en plus chaud. Beaucoup de voitures et de monde. Je prends mon dossard, mon cadeaux, une jolie  veste et j’apporte mon vélo à son emplacement. Dans le haut- parleur j’entends, « température de l’eau 24,4, combinaison interdite », moi je m’en fiche mais je vois bien que beaucoup sont ennuyés. Lors de l’échauffement plein se plaignent , la température leur parait froide, moi ça va. Les départs se font et j’avance de ligne en ligne, je suis dans la dernière « OPEN » Je me mets sur la gauche, et le départ est lancé, beaucoup de monde et de mouvements, je me décale encore un peu plus sur l’extrême gauche. Au-delà des bouées, je ne suis pas le seul , c’est pas grave.je passe la 1 ère bouée, puis tout droit on a plutôt tendance à me passer, je me dis que le niveau décidément est très bon ou moi je suis mauvais, je finis par suivre un concurrent, on a à peu près le même rythme, on rattrape un fille qui zigzague beaucoup, je finis par la passer et sur le retour de la 2ème boucle  j’accélère, je veux donner tout ce que j’ai mais j’en garde un peur sous la semelle pour le vélo. En transition je sors et j’appuis sur ma montre 38 min. c’est beaucoup mieux que l’an dernier 44 min.

Vélo : Dès le départ on fait un chassé-croisé avec 2 autres d’une même équipe. J’essaie de garder une vitesse se rapprochant des 31 Km/h , je laisse partir les 2 cycles, ils vont trop vite, mais je rattrape de temps en temps des concurrents, je bois tous les 5-10 kms , je mange quelque chose dès le début, au milieu et sur la fin du vélo, je ne veux pas avoir de faille. Des gens sont là dans les villages traversés et m’encouragent, super, on se croirait sur le tour de France. La région est vallonnée, pas de grosses montées mais beaucoup de « tape culs » lors des grandes montées, je prends un bon rythme, j’ai l’impression de gagner du terrain sur les autres, en descente, j’en perds. Mais dans l’ensemble, cela se passe bien. J’ai appuyé sur le mauvais bouton de ma montre du coup je ne sais pas mon temps de course, juste ma vitesse sur le compteur du vélo et la distance. 2 fusées me passent, je me demande comment cela se fait-il  car je suis partis dans le dernier groupe et il n’y a qu’une boucle.. Pas grave, je continus. J’évite le goudron qui brille et fond soit cela fait ralentir, soit ça glisse. Les parties ombragées font du bien. J’arrive, je déchausse comme il faut, puis je cours à ma place. Je retire mon casque, changement de chaussures, et c’est parti

CàP : Au début, à la 1ère ligne droite, je passe 2 concurrents, une fille et un homme, je sens rapidement  comme un point de côté mais en parti basse, mon maillot doit trop me serré, la chaleur me tombe dessus, mon rythme descend petit à petit, la fille me redouble, puis d’autres concurrents, je vois le rythme d’autres dans le sens inverse, ils vont beaucoup plus vite, c’est dure, je positive en me disant qu’ils sont dans leur 2ème tour en mode sprint final. Rassurant, j’en vois qui marchent, chose que je faisais l’an dernier, mais cette année, ça va, je m’arrêt aux ravitaillements, du coca, de l’eau que je mets sur ma tête, le visage, dans le dos, bref je prends mon temps et je repars mieux à chaque fois. J’ai dû remettre ma montre à Zéro pour connaitre mon rythme, je suis aux alentours de 5’55 au km, je ne veux pas descendre aux 6’, j’entame le 2ème tour je passe sous les tuyaux  d’arrosage, je me rafraichis au mieux j’entends les autres qui arrivent 2h40 , mince il me reste 5 kms , impossible de descendre sous les 3H00, tant pis 2ème objectif sous les 3h15.je me sens mieux, j’ai soulagé mon ventre et lorsque j’arrive aux 7 kms ,j’accentue le rythme, je vois d’autres qui sont arrêtés au retour, mon but, faire un beau final et rattraper des concurrents, j’en double d’ailleurs plusieurs, un moment ils sont même 2 ensemble, la dernière ligne droite, j’accélère et je passe la ligne, je vois mon nom et temps Rénald Levaillant 278ème 3h06’21’’. Je ne suis pas complètement cramé mais bien fatigué, je bois beaucoup je me ravitaille et j’attends devant le panneau espérant qu’un maximum de concurrents vont arriver encore après, cela ira jusque 324…Mes filles sont heureuses et fières, c’est bien là l’essentiel.

Résultats : 68ème /83 OPEN M - 278ème/352 participants et 324 finishers - 3h06’21’’  (37’19 1500 m natation / 2’55 transition 1 / 1h26’11 42 km vélo / 2’0 transition 2 / 57’57’’ 10 km càp).»

2017-07-16 Tri M Val de Gray
2017-07-16 Tri M Val de Gray
2017-07-16 Tri M Val de Gray
2017-07-16 Tri M Val de Gray
2017-07-16 Tri M Val de Gray
2017-07-16 Tri M Val de Gray