Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
Beaumont Triathlon

Beaumont Triathlon

Menu
2016/06/12 : IronCorsair

2016/06/12 : IronCorsair

Voici un petit résumé de l’IRONCORSAIR 1er édition qui se déroulait ce dimanche 12 juin 2016
Start List : Eric + Christophe + Manu + Nico + Yann sur 500 inscrits Pour commencer voici le teaser l’histoire de se mettre dans l’ambiance https://youtu.be/hx9vTHRQvvw

Rendez-vous est donné le samedi après-midi pour le dépôt des vélos et le retrait des dossards, avec un Briefing à 18h00. La pression commence à monter tout doucement !

La nuit fut compliquée, une nuit où l’on réfléchit un peu trop à l’épreuve du lendemain, on se met la pression, on se pose une tonne de questions… L’avantage, c’est qu’on n’a pas besoin de réveil! Lever à 4h00 du matin : histoire de manger un petit quelque chose avant la course.

Arrivée au parc à vélo à 5h30, le jour se lève à peine, la température de l’air est fraiche.

Dernier préparatif, dernier conseil, Manu et moi-même on a décidé de rouler confort avec le cuissard vélo, donc on se chargera entièrement après la natation peur que le sel nous fasse des brûlures suite aux frottements, même si Eric nous précise qu’il n’en sera rien. L’inconvénient c’est qu’on devra également se changer entièrement pour la transition course, mais Pour Manu et Moi-même, c’est notre premier Iron man et l’objectif c’est le confort et bien sûr de le finir !

On range les sacs de vélo et de course sur l’étendoir prêt à partir. Après hésitation je ne partirais sans la cagoule malgré un certains notre de triathlètes qui en portaient une. Mais il n’est jamais très bon de tester une « nouveauté » directement le jour de la course.

6h20 : Direction la plage, la température de la mer est annoncée à plus de 16°C !? Je ne sais pas où ils achètent leur thermomètre les arbitres, mais l’eau était au max 13 voire 14°C.

L’ambiance commence à monter, le départ se fera à environ 200 mètres de la mer, l’histoire de courir sur la plage avant. Vraiment original comme départ, avec une haie de téléspectateurs, je vous laisse découvrir la vidéo en PJ.

La natation se déroule tranquillement, la mer est calme le seul « Hic » c’est que l’on doit suivre des Bouée jaune… et on a tous des bonnets jaune… bref on a suivi le troupeau ! On a droit à mi-parcours à une sortie à l’australienne pour repartir. A noter que la natation a fait moins de 3800 mètres, je pense que les calculs de la marée n’ont pas été très bien prise en compte.

Sortie de l’eau on a droit à une douche pour se dessaler puis changement intégrale, obligatoirement dans la tente qui a été mise à disposition, le truc c’est que la superficie de la tente est beaucoup trop petite, de la même taille que les femmes alors qu’elles étaient une quinzaine au départ contre plus de 480 garçons ! Personnellement, j’ai pris vraiment le temps sur cette transition afin d’être confort sur le vélo.

Et c’est parti pour 180 Km de vélo, on longe la côte d’Emeraude, le vent est au rendez-vous mais de dos en cette première partie, 3 boucles à faire (1000 mètres de dénivelé +) avec j’ai trouvé qu’il y avait beaucoup de monde pour vous encourager le long de la route. Le parcours est roulant, avec quelques bosses, des relances, du vent et de la pluie en particulier sur le dernier tour. Personnellement je me modère sur le vélo, j’en garde sous le pied. Je vois déjà autour de moi des cyclistes en difficulté dès que la route s’élève.

Retour St Malo pour déposer le vélo, pour ma part la transition sera aussi longue que la première avec un changement total de tenue, A noter l’excellent temps de transition vélo/Course à pied de Nico qui finit 2 eme au général !

Et c’est parti pour 42,2 Km, en 3 boucles avec 100 mètres de dénivelé+ par boucle. Le parcours est sympa, on longe les quais, puis la mer, il y a vraiment du monde sur cette partie pour vous encourager et vous motiver, des cloches, des cornemuses retentissent tout le long, puis après le parcours monte vers Rotheneuf pour redescendre sur les quais. Je prends le temps de discuter avec un triathlète sur la première boucle qui vient de club de Laval avec un fan club présent sur tout le long du parcours, j’avais l’impression de courir avec une célébrité, photo par ci, par-là, encouragement, clameur, puis au 2eme tour je le laisse car il ne pouvait plus courir. Je continue ma course tranquillement et rejoins Nico, le voyant sortir derrière un mur afin de satisfaire un besoin naturel. Je termine la 2eme boucle avec lui puis j’arrive sur LA DERNIERE BOUCLE, et là vous vous dites c’est bon je vais le finir ! J’arrive toujours à courir tranquillement, Nico est resté derrière. Arrivé vers le 30eme Km, je commence avoir mal aux genoux, faut dire que le parcours est quasiment que sur du bitume, je décide de me ménager et de marcher sur les montés et trottiner sur le plat et les descentes.

Reste plus de 2 Km ! Vous pensez à tous ses sacrifices réalisés, ces dimanches matin ou vous vous êtes levé à 7h00 afin d’affronter le froid et la pluie, sur le vélo accompagné parfois de quelques courageux du club. Toutes ces heures d’entrainement réalisées, les conseils de chacun. Vous pensez à vos proches et à votre famille…

Sur ces derniers kilomètres de la course, une émotion toute particulière vous envahit, rien à voir avec les autres distances, car là vous êtes sur un Iron Man.

La clameur des foules amassées sur ces derniers kilomètres, qui vous encourage, vous entendez des cornemuses, des cloches.... une ambiance jamais rencontrée pour ma part sur une arrivée de course.

Voilà c’est la fin, qu’importe le temps, l’objectif de cette première était de terminer autour des 12h00, sans de grosse souffrance, pouvoir encore marché après la course et le lendemain => OBJECTIF ATTEINT !!

Un Merci particulier à Nicolas (Jean François) pour ses cours de natation, à Abdel pour les entraiments de qualité à la piste et à Brahim et tous les autres baroudeurs du club pour les conseils.
Merci à Vincent de m’avoir prêté sa combi ! Et je tenais à remercier mes sœurs pour leur encouragement, ma femme et mes 2 garçons pour leur soutien.
Une mention toute particulière pour Monsieur Eric, qui termine en 10h17 !! 52 ème au général ! Respect !!

Plus d’info et de vidéo sur : https://fr-fr.facebook.com/ironcorsair/
Je vous rajoute le lien d'une vidéo qui résume bien la course. https://fr-fr.facebook.com/ironcorsair/videos/563147673885261/
Pour ceux que cela intéresse vous avez également nos temps et nos vidéos d'arrivés, je vous conseille de regarder celle de Manu !! http://www.klikego.com/resultats/ironcorsair-2016/1435802444933-1

Yann.

2016/06/12 : IronCorsair
2016/06/12 : IronCorsair
2016/06/12 : IronCorsair
2016/06/12 : IronCorsair
2016/06/12 : IronCorsair
2016/06/12 : IronCorsair
2016/06/12 : IronCorsair